Qu’est-ce que le bitcoin ?

Qu’est-ce que le bitcoin ?

Le bitcoin est l’une des conséquences directes des progrès de l’informatique, plus spécifiquement de la digitalisation des moyens de paiement. Il apparait aujourd’hui comme la monnaie électronique la plus forte ou la plus puissante sur le marché des transactions électroniques. Mieux, le  bitcoin est devenu une monnaie adoptée officiellement par certains Etats du monde. C’est une véritable révolution technologique qui change et modifiera à jamais les habitudes dans les transactions monétaires et les moyens de paiement. Dans cet article, nous prendrons le soin de présenter amplement cette monnaie électronique. De son origine jusqu’aux différentes options qu’elle offre aujourd’hui, tout sera élucidé.

Quelle est l’origine du bitcoin ?

Les précurseurs du bitcoin

Bitcoin - Un actif mondialement connu
Bitcoin – Un actif mondialement connu

Le bitcoin n’est pas né du jour au lendemain. En effet, il y a un précédent à la naissance du bitcoin. Il s’agit des concepts de b-money et de bitgold. Le concept de b-money a été proposé par Wei Dai au début des années 1999. A travers sa publication, le concepteur de B-money proposait un moyen de paiement électronique sous anonymat. Le but étant de garder secrète l’identité réelle des personnes et de créer une monnaie libre sans contrôle du gouvernement. Cependant, le b-money n’a jamais pu être lancé à cause des soucis de serveur et de calcul.

L’autre précurseur des monnaies électroniques en générale et du bitcoin en particulier est l’ « or bit » encore connu sous le nom de « goldbit ». Cette tentative de mise en place d’une monnaie électronique qui échappe au contrôle de l’Etat est l’œuvre de Nick Szabo. C’était vers la fin des années 1998. Comme b-money, goldbit n’a véritablement pas fonctionné. Comme son nom l’indique, c’est un système qui voulait mettre ensemble la cryptographie et les ressources minières notamment l’or pour créer une monnaie électronique. C’est d’ailleurs le programme qui semble le plus proche du bitcoin tel que connu aujourd’hui. Pour les experts du domaine informatique, golbit est le véritable précurseur du bitcoin de Satoshi Nakamoto.

Malgré leurs échecs, goldbit et b-money ont fondé les bases des monnaies électroniques que nous connaissons aujourd’hui notamment le bitcoin. En effet, les échecs de ces différentes monnaies ont servi de point de référence pour améliorer le programme informatique. Cela a abouti à bitcoin plus tard.

La naissance du bitcoin

Ce n’est qu’une dizaine d’années plus tard (après b-money et goldbit) que « bitcoin » a vu le jour. Officiellement, le bitcoin a été créé le 3 janvier de l’année 2009 par Satoshi Nakamoto. A la différence de ces précurseurs, bitcoin est une version avancée qui règle certains problèmes qu’ils n’arrivaient pas à résoudre. Le premier problème auquel il apporte une solution est celui du modèle de confiance. En effet, il s’agit en cryptographie  de vérifier la relation entre une clé publique et une identité numérique. Le but est que les serveurs d’une grande puissance exploitent leur puissance de calcul pour identifier la vraie transaction. Ainsi, toutes les transactions pourront se faire en toute sécurité. Cela n’était pas possible avec b-money, car les serveurs devraient faire un dépôt de garantie.

De plus, bitcoin utilise une chaîne de preuves de calcul déjà définie dans l’algorithme du « goldbit ». Cela vise à donner une certaine légitimité à la chaîne des transactions.  Cependant, il ne règle pas le problème de contrôle du nombre d’adresses dans les transactions.

Par ailleurs, il faut noter qu’il a fallu deux années de travail (2007 à 2009) pour Satoshi Nakamoto pour mettre en place le bitcoin selon  ses propres déclarations. Aussi, il importe de savoir qu’à nos jours, il est difficile de mettre un visage sur la personne de Satoshi Nakamoto. Toutes les tentatives pour y arriver sont vaines. Il reste un véritable « fantôme ».  

Quant aux raisons qui motivent son travail, il estime que le système financier actuel (année 2008) du monde est à l’origine de nos problèmes (crise économique de 2008) à cause de ses insuffisances. C’est pourquoi il a imaginé un système libre pour s’affranchir des banques. En d’autres termes, permettre à deux parties qui le désirent de réaliser des transactions sécurisées sans la confiance d’une personne extérieure.

Le bitcoin en terme simple

Le bitcoin est une monnaie électronique libre. En effet, il n’a aucune existence physique comme les autres monnaies que nous connaissons (Euro, Dollar américain et bien d’autres). Cela implique que le bitcoin n’est pas affilié à une banque centrale et il n’y a pas l’obligation de disposer des réserves de change. Aussi, on ne peut stopper ou arrêter cette monnaie, car son système se loge sur la Blockchain. En effet, la blockchain est un réseau libre autonome qui fonctionne par le biais de quelques dizaines de milliers d’ordinateurs répartis dans différents pays.

En d’autres termes, c’est un très grand livre de compte dont la caractéristique première est son inviolabilité. Au sein de ce livre se trouve les traces de toutes les transactions financières effectuées sur le réseau.

Comment fonctionne le bitcoin ?

Bitcoin - Un fonctionnement basé sur la blockchain
Bitcoin – Un fonctionnement basé sur la blockchain

Comme vous l’auriez compris dans la rubrique précédente, le bitcoin est une money totalement indépendante. Pour l’utiliser comme moyen de paiement, il faudra avoir des wallets (porte-monnaie électronique). C’est dans ces portefeuilles que vous détenez des bitcoins pour vos différentes transactions. Et comme c’est une cryptomonnaie indépendante, la régulation se fait par des logiciels spécifiques très puissants connus sous le nom de « mineurs ». Ainsi, les données accumulées sont protégées dans un grand registre nommé chaîne de blocs ou blockchain. Ce livre de compte est accessible à tous les utilisateurs du bitcoin (les personnes connectées au réseau). Par ailleurs, il importe de savoir que les données sont sécurisées et ne sont pas altérables au cours des consultations. Au contraire, elles gardent leur intégrité.

Alors, il est assez clair pour tous que le bitcoin est un réseau internet. Donc, pour y accéder, il faudra installer le logiciel approprié. Ce dernier vous permettra de devenir un utilisateur du réseau bitcoin. L’installation peut se faire sur un smartphone ou sur votre ordinateur. Dès que vous vous connectez au réseau bitcoin, deux options s’offrent à vous. En effet, vous aurez la possibilité de créer autant de comptes que vous le souhaitez sur le réseau ; c’est la première possibilité. La deuxième option qui s’offre à vous est la facilité à faire des transactions d’un compte à un autre en toute sécurité.

Quant à chaque transaction, elle se fait en deux parties :

  • Sur le réseau, des nœuds connectés mettent en place un bloc qui regroupe l’ensemble des dernières transactions effectuées sur la plateforme. A cela, ils joignent un en-tête qui contient les informations telles que : la date, l’heure, etc. Ces différentes infos constituent un  identificateur unique pour le bloc et celui du bloc précédent.
  • Ensuite, il faudra vérifier si les différentes transactions effectuées par le nouveau bloc sont valides. Il en est de même pour la cohérence. Dès lors, vous aurez à faire plusieurs copies du registre. Ainsi, cela devient très aisé de consulter l’historique de l’ensemble des transactions que vous venez de réaliser juste en lisant un exemplaire du bloc.

Par ailleurs, il importe de noter qu’on peut avoir quelques différences dans les copies des fichiers lorsque le système n’est pas d’accord sur certaines informations. Alors, il faudra y veiller et résoudre le problème par le logiciel spécifique.

Les caractéristiques du bitcoin  

Plusieurs éléments caractérisent le bitcoin. On peut noter entre autres :

Les caractéristiques monétaires

  • L’uniformité : en tant que monnaie, tous les jetons ont la même valeur.
  • La divisibilité : le bitcoin est divisible et l’unité est le Satoshi. Cela se réfère à son père fondateur Satoshi Nakamoto. Selon cette mesure, 1 satoshi équivaudrait à 0,0000 000 01 bitcoin. C’est la mesure de référence.
  • La portabilité : cette caractéristique permet de transporter assez facilement les bitcoins. Vous pouvez les déplacer aisément d’un portemonnaie électronique à un autre. De même, on peut échanger les bitcoins facilement.
  • La très longue durée de vie (éternité) : un bitcoin, dès qu’il est émis, a une durée de vie illimitée. Il sera toujours dans le système. Cependant, il peut arriver qu’il change de détenteur dans le système.
  • La facilité d’identification : on arrive facilement à identifier les jetons du bitcoin. En effet, chaque bitcoin dispose d’un code unique de cryptographie. Cela favorise sa reconnaissance.
  • La sécurité : le bitcoin est protégé par le mécanisme de défense de la blockchain. Grâce à ce système de protection, il est impossible de voler ou de falsifier cette monnaie électronique. Les quelques failles qu’on enregistre par moment proviennent souvent des plateformes d’échange, pas du réseau bitcoin.

Les caractéristiques fonctionnelles du bitcoin

En dehors des caractéristiques monétaires, le bitcoin dispose également de certaines caractéristiques fonctionnelles. Ces caractéristiques sont beaucoup plus liées au réseau internet de la monnaie. Au nombre de ces caractéristiques, on peut citer :

  • La mise à disposition des différentes fonctionnalités du système par des logiciels de droit libre.
  • L’utilisateur a le choix de définir lui-même le rôle qu’il va jouer dans le système, et le logiciel qui lui permettra d’atteindre ses objectifs.
  • L’autorité de confiance est répartie dans les « mines », un ensemble d’ordinateurs super puissants entretenu par la chaîne de blocs.  

Les différentes caractéristiques monétaires et fonctionnelles du bitcoin font de lui une monnaie qui s’adapte à nos réalités actuelles et futures. De plus, il est libre, c’est-à-dire qu’il ne dépend pas d’une banque centrale ou d’un Etat. Par ailleurs, ses différentes fluctuations sont fonction de la demande et de l’offre. Aussi, la confiance que lui accordent les utilisateurs se base sur les différentes techniques mathématiques et cryptographiques qui régissent les transactions. En clair, le bitcoin est une monnaie sûre.

Peut-on imprimer cette monnaie ?

Le Bitcoin est une monnaie uniquement digitale. Alors, il n’existe pas en version physique. En conséquence, il n’existe pas d’organisme, banque centrale ou autres institutions pour l’imprimer. Il est donc une monnaie libre qui obéit à ses propres règles. Contrairement aux banques centrales qui produisent de l’argent pour faire face à leurs dettes, le bitcoin est d’abord une monnaie communautaire pour répondre aux besoins des communautés.

L’absence d’une version physique du bitcoin implique aussi qu’on ne pourra pas en produire de façon illimitée. Le protocole du bitcoin a défini un seuil maximal que le système peut générer. En effet, il ne peut y avoir au maximum que 21 millions de bitcoins en circulation. Toutefois, il existe des possibilités de diviser le bitcoin en cent millionième conformément à son unité de conversion qu’est le satoshi.

Le bitcoin sur le marché financier 

L’offre et la demande de cette monnaie électronique

Bitcoin - Une opportunité à saisir
Bitcoin – Une opportunité à saisir

Comme tout marché de bien, c’est la loi du marché (l’offre et la demande) qui détermine le coût du bien. Déjà, l’offre du bitcoin est très limitée (seulement 21 millions de BTC sont générés) et c’est le seuil maximal. Cela prédispose cette monnaie à des hausses importantes en cas de forte demande. De la même manière, son cours pourra régresser considérablement lorsque la demande sera faible. Cependant, le bitcoin dispose d’une grande communauté et d’investisseurs, ce qui lui permet de se stabiliser plus ou moins par moment.

D’autres déterminants du cours du BTC

En dehors de la loi du marché, d’autres facteurs non moins importants influencent le cours du bitcoin. Il s’agit entre autres de :

La notoriété médiatique : le BTC en tant que première monnaie électronique jouit d’une grande notoriété médiatique. De ce fait, les différentes informations parvenues dans la presse influencent considérablement son cours. On se rappelle par exemple des twittes de Elon Musk qui ont énormément influencé son cours.

Le système de minage est l’autre facteur déterminant du cours du bitcoin (BTC). En effet, le BTC est généré par les mineurs tel qu’expliquer ci-dessus. Bien que cette crypto-monnaie dispose d’un plafond, elle se génère progressivement et on estime que le dernier sera généré vers l’année 2140. Cependant, une forte activité des mines peut générer beaucoup de BTC en circulation et donc augmenter le cours de ce dernier.

Comment a évolué le BTC de 2009 à nos jours ? 

De sa création en 2009 jusqu’en 2013, le cours du BTC était presque stagnant, car sa fluctuation était très faible. On raconte même qu’il aura fallu 10 000 BTC à quelqu’un pour acheter 2 pizzas. A partir de 2013, les choses ont radicalement changé. Le BTC est passé à 10 Euros en début d’année avant d’atteindre 200 Euros en avril, et ce n’était que le début. En effet, le bitcoin atteint son niveau record de 831 Euros le 30 novembre de la même année.

En 2014, elle a connu des chutes allant jusqu’à 293 Euros avant de finir cette année autour de 480 Euros. La chute va continuer au premier trimestre de 2015 avant qu’elle ne finisse autour de 427 Euros cette année.

2016 par contre sera une année de forte hausse où le bitcoin a atteint sa valeur record de 947 Euros le 31 décembre. Ainsi, elle entre dans l’année 2017 avec la même dynamique atteignant déjà le 5 janvier la valeur de 1 129 Euros. Et ce n’était que le début, car le BTC atteint les 16 446 Euros le 17 décembre de la même année. En 2019, il a subi des chutes avant de reprendre sa progression. En janvier 2021, le BTC s’est échangé autour de 32 417 Euros.

PROFESSEUR CRYPTO

L'équipe de professeur crypto vous enseigne du niveau débutant à expert comment aborder l'univers de la cryptomonnaie. Des tutoriels, cours et un blog pertinent pour débuter et commencer à découvrir cet univers.

Attention : tout ce qui est dit dans notre site ou sur nos vidéos ne sont pas des conseils en investissement ni des recommandations, ni des incitations à l'achat/vente, etc.

Laisser un commentaire